Radar optique intelligent – Port du palace de l’Emir du KOWEIT

La surveillance de grands espaces tels que les frontières désertiques ou les rives de la mer est une tâche difficile et coûteuse. Cependant, il est nécessaire de détecter les intrus sur une longue distance, tel un piéton pouvant se trouver à un kilomètre et demi de distance ou un véhicule motorisé, à trois ou cinq kilomètres de distance. Parce que cette surveillance a lieu de jour comme de nuit, le problème de l’éclairage est crucial et aucun système d’éclai-rage ne peut être utilisé à ces distances. Par conséquent, seules les caméras thermiques sont des solutions réalistes et pratiques.
Le problème des caméras thermiques, outre le manque de détails sur les cibles, est que pour atteindre les distances mentionnées ci-dessus, il faut utiliser des lentilles à focale longue, ce qui entraîne un champ de vision très étroit. Cela implique à son tour qu’un grand nombre de caméras doit être installé pour couvrir les grands espaces. Malheureusement, les caméras thermiques ne sont pas bon marché.

 

Mission 

 

ACIC et son partenaire Comtec Systems ont uni leurs forces pour développer et installer une solution très fiable et ren-table: PanoramaDetection®. Cette solu-tion a pour mission de surveiller une zone côtière vaste avec des caméras spéci-fiques de type PTZ. À notre connais-sance, il s’agit d’une ” première mondiale”. La solution a été installée avec succès par Comtec Systems dans plusieurs pro-jets au Koweït.

 

Solution 

En bref, la solution appelée PanoramaDetection® consiste à installer une caméra thermique avec les objectifs appropriés capables de faire face à des conditions difficiles. En été par exemple, lorsque le contraste thermique entre un corps humain et la masse marine environnante ou le sol est très faible. Cette caméra thermique est installée sur une unité PTZ de dernière génération et balaye constamment la zone à protéger. L’outil d’analyse vidéo ACIC PanoramaDetection crée un panorama numérique lors du balayage de la caméra. Cette image panoramique est mise à jour à chaque balayage. Lorsqu’une cible est détectée dans la zone à surveiller, une alarme est signalée. De plus, l’application interrompt le balayage et déplace la caméra pour garder la cible dans le champ de vue. Après un certain temps, le balayage reprend pour continuer la surveillance de la zone.

 

Résultats

L’ensemble de la solution est en service depuis 2013 dans des conditions climatiques relativement difficiles et a jusqu’à présent très bien fonctionné. Ces caméras thermiques à balayage intelligent peuvent être comparées à un radar optique. En réalité, elles sont bien plus efficaces qu’un radar. Le radar nécessite toujours des caméras supplémentaires pour vérifier l’alarme et identifier la menace, ce qui entraîne des coûts d’investissement et de maintenance élevés. La solution ACIC-Comtec Systems est plus simple, moins sujette aux interférences et beaucoup moins chère.